Sciences : Test de positionnement et remédiation


Résumé

La Faculté des Sciences de l’Université d’Aix Marseille participe au projet national LiSciNum (Licences Scientifiques Numériques) en partenariat avec la CDUS (Confédération des Doyens des UFR Sciences) et d’UNISCIEL (Université Thématique en Sciences Fondamentales). Les objectifs de LiSciNum sont :

  • Une base nationale de modules pédagogiques pour le L1, L2 et L3 (80 modules - 3 000 H)
  • Une mise en œuvre massive de scénarios d'usages (+25 scénarios)
  • Un dispositif open-source de création, de mutualisation-réutilisation et diffusion des contenus
  • Une approche par programme
  • Un dispositif multimodal de formation et d'accompagnement

Une des opérations phare mise en place par LiScinum au niveau national est le site de test en ligne de Faq2Sciences.

C’est dans ce contexte que se développe depuis janvier 2015 le projet « Positionnement et Remédiation ». Le but est d'utiliser les infrastructures numériques mises en place dans notre université, pour l'aide à la réussite des étudiants du L1 (et à terme L3 et L3) de Sciences. Il s'agit de proposer aux étudiants, un ensemble de ressources numériques innovantes (banques de questions Moodle) et de modules de remédiation (parcours pédagogique Moodle) accessibles sur la plateforme Ametice. Ces ressources sont sensées couvrir l'ensemble des bases scientifiques de la Terminale S, nécessaires au bon déroulement de la première année de Licence.

Le projet se déroule en deux phases :

  • La première (2015-2017) est dédiée à la production de ressources numériques au format Moodle ; ces productions sont mutualisables - et à terme mutualisées - au niveau national dans LiSciNum via UNISCIEL.
  • La deuxième phase (à partir de septembre 2016) porte sur les usages au sein de l'UFR : elle consiste essentiellement en l’organisation de tests de positionnement pour tous les étudiants de Sciences L1 (septembre 2015 et septembre 2016) ; elle permet de détecter les étudiants en difficultés. Cette étape permet de mettre en place la remédiation tutorée en salle informatique autour des modules de remédiations.

Revenir au début


Description

Le cœur du projet est la production, par les équipes enseignantes, de ressources pédagogiques innovantes en question (banques de questions & modules de remédiation = parcours pédagogique Moodle) ainsi que de leur mise en œuvre effective au premier semestre pour 2015-2016 et 2016-2017. Le point clef est l'organisation du tutorat dans les salles informatiques, cours du soir, sur les 4 sites de la Faculté des Sciences. Les problèmes d'infrastructure des salles informatiques justifient la demande de financement pour la mise à niveau des salles informatiques sur les sites qui en ont besoin (ex. Luminy). Il y a aussi la question du recrutement de l'encadrement et de la formation des tuteurs à la plateforme Ametice (du point de vue enseignant).

L’organisation de la production des ressources Moodle est encadrée par le CIPE (Eric Olivier) : celle-ci correspond à la demande de financement en heures complémentaires. Les modalités d'usage de ces ressources prennent plusieurs formes :

  • dans un premier temps, elles sont utilisées (dès septembre 2015) pour détecter les étudiants en difficultés : la stratégie envisagée est la mise en place de « tests de positionnements » pour tous les étudiants primo-entrant de sciences ayant lieu sur la plateforme Ametice lors de la semaine de pré-rentrée. Ces tests de positionnement sont mis en place à partir des ressources d'évaluations produites par le projet.
  • dans un deuxième temps, il est question d'utiliser le dispositif mis en place sur Ametice pour la remédiation monitorée : le monitorat de soutient des étudiants existe déjà à la Faculté des Sciences : le projet propose de le développer autours des ressources numériques sur Ametice (d’où la demande de financement sur le recrutement de moniteurs): une partie du monitorat pourrait donc prendre la forme de « cours du soir en salles informatiques » : en résumé il s'agirait de « modules de remédiation tutorés sur Ametice ».
  • parallèlement à la remédiation tutorée, notons que les ressources numérique qui seront produites sont accessibles à TOUS les étudiants de Sciences L1-L2-L3-M1-M2 (en complément de leur cours habituels), proposant ainsi un « système d'autoformation/autoévaluation en continue » (les préparations aux divers concours CAPES, Agrégation, CRPE, CAPET, concours administratifs, etc, nécessitent aussi des révisions sur les bases scientifiques).

enfin, il est envisagé d'organiser une demi-journée de rencontre « Faculté des Sciences/Rectorat » sur le thème « Les passerelles Secondaire-Supérieur pour l'aide à la réussite : une passerelle numérique ? ». Le sujet de cette journée porterait sur le passage du secondaire au supérieur avec la mise en place possible d’un serveur Moodle de transition, mais aussi une réflexion sur l’articulation des thèmes de l'aide à la réussite de notre projet et de « L'ascenseur social » qui était l'objet d'un projet FIP (porté par Anne Ribaud) et sélectionné en 2014. Cela pose aussi un problème d'infrastructure numérique stratégique (le Moodle de transition).

Quel est le contexte entourant la proposition du projet ?

Le contexte entourant ce projet est celui de l'aide à la réussite des étudiants de Sciences de L1. Il s'agit de fournir des modules d'Autoformation/Autoévaluation accessibles sur la plateforme Ametice, ces modules étant plus spécifiquement utilisés pour une remédiation tutorée durant les heures de tutorat (en salle informatique) proposées par la Facultés de Sciences pour les étudiants les plus en difficulté.

Objectifs pédagogiques du projet

Consolidation des bases scientifiques de la terminales S pour les étudiants les plus en difficulté, en vue d'un accompagnement pédagogique (remédiation tutorée) de leur première année de Licence. Mise en place d’une socle transversal de ressources numériques (sur Ametice) donnant accès aux étudiant à de l’autoformation et l’autoévaluation sur les notions scientifique de base tout au long de leur cursus scientifique (L1-L2-L3-M1-M2).

Eléments de description du fonctionnement du dispositif

  • Tests de positionnement : 30 min de tests sur Ametice pour chaque étudiant de L1 selon la filière ; les résultats de ces test permettent du cibler les étudiants en difficultés : ceux-ci deviennent de fait prioritaires pour le tutorat.
  • Modules d'Autoformation/Autoévaluation en accès libre sur Ametice.
  • Modules d'Autoformation/Autoévaluation en accès tutoré sur Ametice (pour les étudiants en difficultés)

Éléments chronologiques de réalisation des actions liées au projet

  • Tests de positionnement : durant la semaine de la pré-rentrée de septembre 2015 et septembre 2016.
  • Mise en place des modules d'autoformation/autoévaluation pour la remédiation : semestre S1 2015 .
  • Tests de sortie de remédiation : mai 2016 et mai 2017

Autres éléments

Le cœur du projet est la production des ressources Moodle nécessaire à la mise en place pédagogique (test de positionnement et remédiation tutorée). Cette partie est encadrée par le service TICE du CIPE, sous la forme d'une série d'ateliers de créations de ressources Moodle. Il y a aussi :

  • la configuration du projet au sein de la plateforme Ametice : configuration de la catégorie Moodle dédiée au projet, organisation du processus de la production, travail collaboratif de l'équipe enseignante dans Ametice...
  • l’organisation d’une demi-journée transition secondaire supérieur.
  • mise à niveau des salles informatiques sur les sites qui en ont besoin (financement spécifique pour les machines de ces salles et intervention de la DOSI pour l’installation et/ou la remise à niveau)

Revenir au début


Caractérisation

Public(s) visé(s) : Étudiant primo entrant de la Faculté de Science et en particulier, ceux de ces étudiants qui sont en difficultés. Mais aussi tous les étudiants de la Facultés en accès libre pour de l’autoformation/autoévaluation (potentiellement L1- L2-L3-M1-M2).

Nombre d’étudiants concernés : Étudiant de Sciences L1 (approximativement 2000)

Durée globale du projet : de janvier 2015 à janvier 2017

Dimension innovante du projet
Du point de vue technique, la partie innovante repose sur les possibilités multimédias d'autoformation et d'autoévaluation d'Ametice. Du point de vue pédagogique, ces possibilités interactives autorisent la mise en ligne de parcours pédagogiques très pertinents en vue d'une aide à la réussite des étudiants en difficulté : ces activités permettent un travail personnel (scientifiquement et pédagogiquement encadré) mais sont aussi utilisées dans un contexte tutoré.

Transversalité, multidisciplinarité, apprentissages spécifiques
Dans son esprit, il s'agit d'emblée d'un projet transversal qui concerne l'ensemble des étudiants de la Faculté des sciences, toute filières confondues. Les compétences misent en jeu concernent avant tout les bases scientifiques de la terminale S, nécessaires à un bon déroulement de la première année de Licence. Dans sa version finale, les ressources numériques produites pourront être utilisées par tous les étudiants de Sciences L1-L2-L3-M1-M2, en vue des divers concours où des notions scientifiques de base sont nécessaires.

Diffusion
Les ressources Moodle produites sont fortement mutualisables : hors du projet « Test de positionnement et remédiation » elles peuvent être utilisées indépendamment par n'importe quel enseignant de notre institution, dans le cadre de son enseignement. Ces ressources sont aussi destinées à être mutualisées au niveau national en particulier sur les serveurs d’UNISCIEL (Université Numérique Thématique en Science fondamentales) et (pourquoi pas à terme) sur un serveur Moodle dédié à la transition Secondaire /Supérieur (un travail préliminaire dans ce sens est en cours de réflexion/développement).

Résultats attendus et indicateurs permettant d’évaluer ces résultats
La structure même des cours Moodle, implanté dans le système d'information de l'Université, donne accès à une multitude d'indicateurs statistiques. Chaque évaluation sur Ametice donne lieu à une correction automatique et permet d'extraire un fichier (nominatif) de notes extrêmement fin. La plateforme elle-même donne des statistiques d'usage de chaque parcours pédagogique. Un indicateur pédagogique du projet lui même porte sur la comparaison entre les résultats du test de positionnement d'entrée (septembre 2015) et du test de positionnement de sortie (mai 2016).

Revenir au début