Prise en charge des étudiants étrangers et internationaux

Objectifs - Compétences pédagogiques - Programme - Bibliographie

Intervenant :  Fati DAVIN
Durée : 12 heures (3 demi-journées de 4h)
Dates : 17 avril, 19 avril et 25 avril 2018 à Marseille - 14h/18h

Objectifs

Adpater sa pédagogie aux étudiants étrangers et internationaux

Compétences pédagogiques

Compétences travaillées en lien avec le référentiel AMU :
2- Concevoir un enseignement : prendre en compte le contexte de la formation et la diversité du public et de ses acquis
3- Utiliser les différentes Technologies de l’Information et de la Communication : produire des suppports pédagogiques adaptés
4- Transmettre des savoirs universitaires : ajuster ses activités et ses séquences d’enseignement en fonction des situations et des publics; faire appel à diverses formes d’expression orale et/ou écrite (éventuellement dans une langue étrangère) et de communication non-verbale
5- Encadrer et accompagner l’étudiant : se rendre disponible pour dialoguer avec l’étudiant
10- Agir de manière éthique et responsable : éviter toute forme de dévalorisation et de discriminations à l'égard des étudiants et de tout autre membre de la communauté universitaire

Programme

L’adaptation des supports de cours (PPT, photocopies, informations sur Moodle, etc.), suppose de prendre en considération les étudiants à qui ils sont destinés. Parmi les étudiants présents dans un cours universitaire se trouvent des étudiants étrangers, dont la langue française est une langue seconde, voir dans quelques cas extrêmes une langue étrangère. Outre ces derniers cas exceptionnels, la plupart de ces étudiants sont relativement bilingues pour pouvoir comprendre l'ensemble de leurs cours à l'oral. Ils peuvent être amenés à suivre des cours qui leur sont proposés par l'université afin de faciliter leur intégration (cours de FLE pour se perfectionner, des cours de FOU pour s'adapter à la méthodologie du travail à la française, et le cours académique proposé à la totalité des étudiants). Mais ils ont souvent du mal à faire le rapport entre ces différents types de cours qui fonctionnement de façon cloisonnée. Ainsi, ces étudiants poursuivent leur cursus malgré tout, mais somme toute dans un certain isolement, et ils mériteraient une prise en charge plus adaptée, sur les trois plans décrits ci-après. De la qualité de cette prise en charge des étudiants étrangers dépend également le rayonnement d'Aix-Marseille Université sur le plan international.

  1. A minima, pour aider les étudiants étrangers, les enseignants peuvent choisir d'adapter les modalités de leur présentation magistrale ; cette adaptation requiert en amont un minimum de prise de conscience des difficultés spécifiques de ces étudiants en français langue seconde, et une connaissance des moyens à mettre en œuvre dans le cadre de leur cours.
  2. A minima également, les enseignants sont à même d'adapter leurs supports de cours. En effet, les activités à l'écrit, dominantes dans le cadre universitaire, posent particulièrement problème pour les étudiants étrangers. Notamment pour des activités comme la prise de notes, les contraintes de gestion de l'information sont tellement importantes qu'il s'avère nécessaire d'adapter au plus près les ressources mises à leur disposition.
  3. Enfin, à plus ou moins court terme, la prise en charge de ces élèves devrait pouvoir donner lieu à des cours de soutien spécifiques et appropriés sur les plans méthodologiques et linguistiques. Ce type de cours pourrait se mettre en place dans le cadre, par exemple du tutorat. Quoi qu'il en soit, la mise en œuvre d'un tel dispositif nécessite une réflexion en amont, à partir de l'analyse des besoins en fonction des différents domaines de formation universitaires. L’ objet de ce cours est aussi d'ouvrir la réflexion aux enseignants et futurs enseignants en présence.

Bibliographie

Chnane-Davin (F.) et  Cuq (J.P.). "FOS – FLS : des relations en trompe l'œil ?" Le français aujourd'hui n°164, Langue(s) et intégration scolaire, mars 2009, p. 73-86.
Chnane-Davin (F.) et  Cuq (J.P.) "Du Discours de l’enseignant aux pratiques de l’apprenant". Le Français dans le Monde, Recherches et applications n°44.
Coulon (A.). Le métier d’étudiant : l’entrée dans la vie universitaire. Paris, PUF, 1997.
Coulon (A.) et Paivandi (S.). Les étudiants étrangers en France : l’état des savoirs. Rapport pour Observatoire de la vie étudiante, Paris, 2003.
Flitti (E.). L’accueil des étudiants étrangers dans les universités françaises. Rapport, 2000.
Jullien (F.). Les transformations silencieuses. Paris, Bernard Grasset, 2009.
Mangiante (J.M.) et Parpette (C.). Le français sur objectif universitaire. Grenoble, PUG, 2011.
Tian (Z.). Quelques réflexions sur le français sur objectif universitaire et sur l’adaptation aux études : le cas des étudiants chinois nouvellement arrivés. Mémoire de Master recherche sous la direction de F. Davin, Sciences de l'éducation, Université de Provence, 2010.
Endrizzi (L.). "La mobilité étudiante, entre mythe et réalité ". Dossier d'actualité Veille et Analyse, n°51. En ligne : http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=51&lang=fr
Ennafaa (R.) et Paivandi (S.). Les étudiants étrangers en France. Paris : La Documentation française, 2008.
Barbier (M.L.). "Cout de l’exploration d’un site web en L2 ?" In A. Piolat (Ed.), Lire, écrire, communiquer et apprendre avec Internet (pp. 151-172). Marseille, Editions Solal, 2006.
Barbier (M.L.). "L'apprentissage bilingue de l'écrit : implications en L1 et en L2". Recherches et applications : le français dans le monde, 51, 50-61, 2012.
Barbier (M.L.), Raby (F.), Piolat (A.) et Roussey (J.Y.). "Notetaking and writing from hypertexts in L1 and L2: cognitive effort and language procedures". International Journal of Applied Linguistics (special issue on learning and teaching of L2-writing), 156, 31-50.